Le nouvel employé est-il vraiment la bonne personne pour le poste ?

Un nouvel employé commence – et au bout d’un certain temps, le patron a le sentiment que la décision du RH était une erreur : ce n’est pas la bonne personne pour le poste. Qu’est-ce qu’on fait maintenant?

Il est nécessaire d’agir si plusieurs des signaux d’avertissement suivants coïncident :

  1. Exigences exagérées

Après quelques semaines dans l’entreprise, une liste de souhaits est déballée : réduire le nombre d’heures, travailler à domicile trois jours par semaine, suivre une formation coûteuse ou utiliser un ordinateur portable haut de gamme ?

Les sonnettes d’alarme devraient sonner, après tout, les négociations contractuelles ne datent pas d’il n’y a pas si longtemps. Même s’il est constamment souligné que toutes ces commodités étaient une évidence dans l’ancien emploi, c’est un signe que le changement d’emploi est regretté.

  1. Peu d’intégration dans l’équipe

Tout le monde ne veut pas passer la soirée avec ses collègues. S’il n’y a pas d’intégration et que l’employé ne passe même pas sa pause déjeuner avec l’équipe, vous devriez regarder de plus près. Cela peut être un signe qu’il ne se sente pas à l’aise dans l’équipe.

Dans ce cas-là, un employé expérimenté peut aider en tant que mentor à mieux intégrer le nouvel employé dans l’équipe.

  1. Aucune identification avec la stratégie

Les clients de l’entreprise sont plutôt conservateurs, mais le nouvel employé est persévérant ? Le patron veut faire avancer la numérisation dans l’entreprise, mais le nouvel employé médit les boutiques en ligne et Facebook ?

Le patron doit prendre le temps d’expliquer la philosophie de l’entreprise. Si le nouveau venu passe à “s’en sortir” de cette conversation ou communique ouvertement son doute à propos de la stratégie, cela un signe qu’il ne s’identifie pas avec l’entreprise et ses valeurs.

  1. Les plaintes d’employés, de clients ou de partenaires commerciaux

Si des clients, des partenaires commerciaux ou votre propre équipe se plaignent de l’ajout de l’employé, il faudrait agir.  Sinon, la réputation de l’entreprise ou l’ambiance au sein de l’équipe est en jeu.

Et même s’il n’y a pas de plaintes à entendre, il convient d’observer attentivement si le climat au sein de l’équipe se détériore sensiblement.

 

Avez-vous besoin de conseils en matière de leadership ? Alors nous sommes heureux de vous aider – www.eckert-seminare.ch– Pour plus de succès !

Source